Marcelle

Publié le par Laeti

J’ai eu il y a quelques jours la chance d'assister à un des premiers concerts de la toute nouvelle tournée de Jean Louis Aubert.

Je sais que Kaki et Bellzouzou brulent d’impatience à l’idée d’aller l’écouter à leur tour, je ne livrerai donc pas trop de détails sur ce qui s’est passé, à moins qu’elles ne me le demandent… Mais je puis leur garantir qu’elles ne seront pas déçues !

Sans trahir de secret je peux également dire qu’il a chanté pas mal de chansons de son dernier album. Dont une que je trouvais très marrante, et qui s’est révélée être très gaie, très vivante « en live ».

 

L’histoire d’une rencontre avec femme au prénom pas très branché, une femme qu’il compare à une fée, c’est plein de poésie et d’humour.

 

 

 

 

Pourtant, en parcourant le net à la recherche d’informations sur la tournée du rocker, j’ai découvert l’histoire de la chanson, racontée par Jean Louis himself, et j’ai réalisé qu’à l’origine elle n’était pas drôle du tout :


À l'hôpital, dans la chambre face à celle de mon père, il y avait cette vieille dame moribonde. Une infirmière m'a expliqué que personne ne venait plus la voir depuis huit mois. Alors, quand je passais devant sa porte, je marquais le pas et lançais « Bonsoir, Marcelle ! », sans que cela la fasse réagir. Les jours ont passé. Et un soir, elle m'a répondu par un petit mouvement de la main. Je me suis approché. Son visage était comme l'image des sorcières dans les livres quand j'étais petit. Ça faisait très peur, le visage de la mort.

Puis son regard s'est éclairé, elle s'est transfigurée et j'ai vu le visage d'une jeune fille semblant revenir du bal. Elle a dû s'en rendre compte, parce qu'elle m'a souri et m'a dit : « Il y a bien longtemps qu'un homme n'est pas entré dans ma chambre. » (Sourire.) J'ai tâché de ne pas pleurer. C'était assez coquin de me dire ça, non ! Je lui ai serré la main, et suis ressorti. Le lendemain, j'ai appris qu'elle était morte pendant la nuit.


(article en ligne ici : http://www.sudouest.fr/2010/11/28/aubert-en-clair-obscur-251608-4608.php )


C’est là tout le talent de l’auteur, de n’avoir conservé que le côté magique de la rencontre, et non la triste fin de vie solitaire de cette dame.

RIP Marcelle.



Publié dans Humeurs

Commenter cet article

Névrosia 19/05/2011 18:43



Triste et joli à la fois. La vie nous offre parfois de belles rencontres, éphémères et intenses.


Tu m'as donné envie d'écouter cette chanson, merci.



prunelle 06/05/2011 22:16



comme c'est touchant !


.



Bellzouzou 04/05/2011 09:01



j'avais entendu l'histoire à Taratata; j'y vais le 12 à Orléans, et il me taaarde!!!


(tu peux raconter toooout le concert, steeeuplait???!)



Laeti 25/04/2011 21:07



Catherinee, de rien


Kaki, sans avoir l'air d'insister, je te conseille tout de même d'essayer de l'écouter, ou de l'emprunter, car sur les 12 dernières chansons de ce dernier
album, il en chante une dizaine !!!


Sosso, pour une fois qu'on n'est pas d'accord on va mettre ça sur le compte de la
différence d'âge...


NZ, même conseil, ou presque, qu'à Kaki, écoute d'autres chansons, ça vaut le coup !


Blandine, bienvenue !!! J'espère que tu auras l'occasion de revenir commenter, et qu'on se trouvera d'autres points communs !


 



blandine 25/04/2011 11:54



je vous suis dans l ombre depuis quelques temps, j ai decouvert votre blog au fil de mes navigations.... et je suis fan aussi ! J ai vu cette tournée il y a quelques jours, au Havre.... c 'etait
magique! et j 'aime aussi cette chanson.... j ai decouvert cette histoire quelques jours avant le live, et  cela n en a été que plus emouvant.....